af83

Le futur du CSS, un coup d'oeil sur dotCSS 2015

Il est très intéressant d’assister à des conférences. Et celle-ci n’a pas été une exception. DotCSS a eu lieu dans le magnifique Théâtre des Variétés, qui offre une scène parfaite pour les superbes speakers invités cette année.

dotCSS2015

La scène dotCSS
Photo de Claudia Hernández

La première des speakers à monter sur scène est Rachel Andrew, bien connue pour ses nombreux discours sur le CSS Layout. Elle a fait un excellent travail d’explication de ces moyens de conception modernes, y compris Grid, Flexbox and Box Alignment. Pour résumer le tout, le nouveau CSS Layout est caractérisée par :

  • Plusieurs éléments constituant un format d’ensemble
  • Une véritable séparation de l’ordre des documents source et des affichages visuels
  • Un contrôle précis de l’alignement – vertical et horizontal
  • Des éléments responsive et flexibles par défaut

Rachel a également présenté l’unité fr qui est utilisé pour représenter les proportions, comme les proportions utilisées pour répartir l’espace restant dans un calcul de configuration flexible. Malheureusement, la configuration du CSS Grid ne possède pas encore beaucoup de support de navigation, sauf IE et Edge principalement car 3 des 5 auteurs du Grid sont de Microsoft. Quoi qu’il en soit, c’est assez intéressant de parler des outils qui seront bientôt disponibles pour nous aider à structurer nos sites internet.

dotCSS2015

Andrey Sitnik
Photo by Nicolas Ravelli

Ensuite, ce fut le tour d’Andrey Sitnik, auteur de PostCSS. Utilisé par des leaders de l’industrie tels que Google, Twitter, Alibaba et Shopify, PostCSS est un outil pour transformer votre CSS avec des plugins Javascript. Le plugin le plus connu est Autoprefixer qui ajoute tous les vendors prefixers à vos propriétés. Pour ceux qui ne connaissaient pas PostCSS, Andrey a présenté les plugins le plus utiles actuellement disponibles. D’après elle, il est clair que PostCSS doit être utilisé pour maintenir le code et non seulement pour une meilleure syntaxe.

Le discours suivant est l’un de mes favoris, il s’agit de celui de Daniel Eden, actuellement designer chez Dropbox et créateur de animate.css. Son discours était centré sur les difficultés de maintenance du code CSS lors de gros projets. Il a démontré des statistiques très intéressantes à propos du nombre de dossiers CSS et LOC qui avaient été développés chez Dropbox ces derniers mois, l’évolution des alertes et les méthodes utilisées pour remédier aux problèmes. Daniel a démontré que parfois il est plus simple de rédiger du code CSS que de le réparer. Il a aussi montré certains outils de qualité pour gérer ce genre de problèmes :

  • cloc, un petit programme qui comporte des lignes vides, des commentaires, et des lignes de code source en plusieurs langues de programmation
  • CSSStats, un site très utile qui montre d’intéressantes analyses CSS
  • Parker, un outil d’analyses des propriétés techniques de votre document qui effectue un rapport des difficultés rencontrées

La première pause fut l’occasion de rencontrer les autres développeurs, autour de délicieux macarons. Puis, Una Kravets monta sur scène. Elle est développeuse au sein de l’équipe d’IBM Design et a expliqué comment les CSS blend modes, les filtres et les gradients pouvaient être utilisés afin de mettre en place une personnalisation des effets photos directement dans le navigateur.

dotCSS2015

Una Kravets
Photo by Nicolas Ravelli

Je l’avais déjà vue à Berlin lors de la Conférence CSSEU et je recommande fortement de voir la vidéo de son discours sur Photoshop is Dead puisqu’il s’agit d’une version longue de sa conférence, dans laquelle elle prend plus de temps pour évoquer plus en profondeur les concepts mentionnés à DotCSS.

Elle est l’auteure de CSSGram, une bibliothèque qui reproduit les filtres d’Instagram avec du pur code CSS ; une manière de montrer la puissance des concepts dont elle parlait sur scène. Le speaker suivant, Alan Stears, nouveau président du CSS Working Group, a parlé de l’importance de l’implication des développeurs, qui demandent de nouvelles fonctionnalités pour les navigateurs et une assistance pour les bugs sur les documents. Stears a aussi parlé du fait que les navigateurs priorisent les fonctionnalités à mettre en place en se basant sur les besoins des développeurs. Il encourage les développeurs à parler et faire du bruit même si nous pensons qu’il n’y aura pas de différence.

dotCSS2015

Tom Giannattasio
Photo by Nicolas Ravelli

Tom Giannattasio a fait un discours époustouflant à propos de la propriété « transforme ». Il a expliqué comment CSS peut être capable de créer des formes 3D très réalistes comme le site Species in Pieces. De plus, il a montré comment le fait d’utiliser la propriété « transform » plutôt que « left » donnait un effet plus fluide puisqu’elle est capable d’insérer des positions sous-pixel. Enfin, « transform : translateZ(o) » déclenche une accélération GPU dans les navigateurs des ordinateurs et mobiles modernes. Cela semble être la manière la plus efficace de déclencher une accélération GPU et permettre de meilleures animations. Tom a précisé que pour des effets plus complexes, les développeurs devraient évidemment utiliser WebGL.

Le co-fondateur de Sass, Chris Eppstein a évoqué une grosse problématique en développement web : le fait que le développement CSS ne soit pas considéré comme de la vraie programmation ou autres préjugés. Il a parlé des débits de CSS et la manière dont il avait été conçu pour être un langage simple et est devenu ce qu’il est aujourd’hui : CSS3. Il a également mentionné d’importants problèmes liés à l’industrie, entre autres le fait que plus de femmes sont dans le développement CSS que dans d’autres milieux des technologies web, mais également le fait que les rédacteurs de CSS n’étaient pas toujours payés avec un salaire de réels développeurs car la direction ne considère pas cela comme de la vraie programmation.

Le dernier speaker, Daniel Glazman a parlé du futur de CSS. Ce qui est bon à savoir, c’est que finalement les Propriétés de Personnalisation (CSS Variables) sont devenues « W3C Candidate Recommendation » le 3 décembre dernier. Il y a eu aussi beaucoup de buzz autour du projet Houdini, dont le but est de développer des fonctionnalités qui expliquent la « magie » du Design et de la Configuration du web. De cette manière, le CSS ne sera plus considéré comme une « boite noire » pour la plupart des développeurs et sera plus facile d’accès pour nous.

dotCSS2015

Speakers
Photo by Nicolas Ravelli

J’ai passé du très bon temps a dotCSS. J’ai rencontré d’excellents développeurs, assisté à des discours très enrichissants et j’ai beaucoup appris. Encore une fois, je me suis beaucoup inspirée de tous ces gens et j’ai hâte de devenir à mon tour speaker !

blog comments powered by Disqus